Qui sommes-nous ? Le Collectif de Pharmaciens et le Planning Familial

Le Collectif de Pharmaciens s’est constitué en juillet 2016 pour obtenir le retrait de la clause de conscience dans le code de déontologie des pharmaciens.

Des pharmaciens contre la clause de conscience

Cette clause de conscience allait ajouter un obstacle aux femmes dans l’accès à la contraception. Elle aurait permis aux pharmaciens de refuser la vente d’une contraception d’urgence ou de l’IVG médicamenteuse.

10 propositions pour la santé publique

Suite à ce succès, le Collectif a réfléchi à 10 propositions concrètes. Ces propositions ont été élaborées dans l’intérêt de la santé publique et des patients. Très sensible au travail du Planning Familial, le Collectif a intégré la pilule sans ordonnance parmi l’une de ces 10 propositions.

Une action conjointe avec le Planning Familial

Puis le Collectif des Pharmaciens a rencontré le Planning Familial pour définir une action conjointe. Le fruit de cette rencontre est cette Lettre ouverte, co-signée par le Planning.

Par la suite, de nombreuses personnes de la société civile, sensibles aux droits et à l’autonomie des femmes ont souhaité s’associer à cette lettre ouverte.

Une pétition a également été lancée pour permettre à tous d’exprimer leur soutien à cette initiative. Il est temps que les femmes françaises et européennes puissent enfin disposer d’une pilule contraceptive sans ordonnance.

Le Collectif des Pharmaciens a également élaboré des questions-réponses qui reprennent les questions que le Collectif s’est posé lors de cette démarche.